Previous Product
picto Nb jours

ERBACYST

Confort urinaire

Retardez vos envies !

Imaginez : un rendez-vous amoureux, un cadre superbe, des mets raffinés et là … elle revient ! C’est encore elle ! Ça suffit, ce n’est plus tolérable : à chaque fois qu’elle s’en va, elle a une fâcheuse tendance à revenir… Mais cette fois sera la dernière, il est grand temps de rendre hostile son terrain de jeu afin qu’elle comprenne qu’elle n’est pas ici chez elle !

11,90 €

10 gélules

Le saviez-vous ?

3 c’est le nombre de litres d’eau qu’il faudrait boire chaque jour afin de préserver le confort urinaire.

50% c’est le pourcentage de femmes ayant une sensibilité au niveau de la sphère.

10%  des femmes enceintes connaissent des troubles du confort urinaire.

En savoir plus
Indicateurs infos Extraits secs bio microencapsulés :

Ils sont le résultat de l'évaporation, jusqu'à une consistance sèche, d'une solution obtenue en traitant tout ou partie de la plante solide par un solvant (eau le plus souvent).

Huiles essentielles bio microencapsulées :

Elles sont chacune obtenues par distillation et entraînement à la vapeur des molécules aromatiques de la plante. La vapeur d'eau chargée en composés aromatiques est ensuite condensée par refroidissement. L'essencier recueille 2 éléments non miscibles : l'huile essentielle et l'eau de distillation (ou hydrolat). Les huiles essentielles obtenues sont ensuite microencapsulées ensemble dans des microsphères pour pouvoir être assemblées avec les extraits secs et les macérâts de bourgeons au sein d'un même gélule.

Macérâts-mères de bourgeons bio microencapsulés :

Ils sont obtenus par macération dans un mélange de différents solvants (eau, glycérine et alcool) pendant plusieurs semaines afin de pouvoir extraire tous les types d’actifs. S'ensuit ensuite un pressage et une filtration afin de récupérer une substance hautement concentrée.

Ces 3 familles sont ensuite microencapsulées séparément dans des microsphères afin de pouvoir être assemblées ensemble au sein d'une même gélule.

Pour 2 gélules soit 1090 mg

Extrait800 mg/j d’extraits secs bio

Extraction100 mg/j d’huiles essentielles bio

Bourgeons 100 mg/j de macérâts-mères de bourgeons bio

prise

A avaler avec un grand verre d’eau

pression 1 à 2 gélules par jour

Ingrédients (pour 2 gélules soit 1090 mg) : 300 mg d’extrait sec de parties aériennes de solidage européen bio (Solidago virgaurea) 1-2/1 ; 240 mg d’extrait sec de baie de cranberry bio (Vaccinium macrocarpon) 10/1 dont mini. 72 mg de proanthocyanidines totales (PACs) ; 100 mg d’extrait sec de fleur d’hibiscus bio (Hibiscus sabdariffa) 2/1 ; antiagglomérant : poudre de talc ; 50 mg d’huile essentielle de feuille et de rameau de cannelle de Chine bio (Cinnamomum cassia) ; 50 mg de macérât-mère de bourgeon d’aulne noir bio (Alnus glutinosa) ; 50 mg de macérât-mère de bourgeon de bruyère bio (Calluna vulgaris) ; 25 mg d’huile essentielle de parties aériennes de sarriette des montagnes bio (Satureja montana) ; 25 mg d’huile essentielle de péricarpe de citron bio (Citrus limon) ; gélule : hypromellose.

Ne pas dépasser la dose journalière recommandée.Tenir hors de portée des jeunes enfants. Ce complément alimentaire ne se substitue pas à une alimentation variée et équilibrée ni à un mode de vie sain. Ce produit est déconseillé aux enfants de moins de 6 ans, aux femmes enceintes ou allaitantes. Demander conseil à un pharmacien ou à un médecin. Ne convient pas aux personnes allergiques à l’un des constituants. L’usage prolongé est déconseillé.

Vous aimerez aussi
[ Sphère urinaire ]
+
CRANBERRY
14,90 €
[ Tonus ]
+
DÉTOX
14,90 €
[ Immunité ]
+
ÉCHINACÉE
14,90 €
Zoom sur

Cranberry :

Originaire d’Amérique du Nord, la canneberge (de l’anglais cranberry) doit son nom à sa ressemblance avec une canne de berger. Longtemps utilisée par les amérindiens en gelée ou en sauce pour accompagner les viandes, elle devient populaire en Europe dès le XIXeme siècle pour ses propriétés dans la sphère urinaire. 

Solidage européen :

De son nom scientifique latin Solidare signifiant « consolider », le solidage virgaura (européen) est une plante herbacée d’environ 80 cm qui évolue dans les milieux secs, notamment en Amérique du Nord. Seules ses sommités fleuries sont utilisées puisqu’elles sont concentrées en principes actifs. Par ailleurs, le solidage européen, plus communément appelé verge d’or, est utilisé dans la sphère rénale depuis le XVIIIeme siècle.

Hibiscus :

Egalement appelé Althéa ou Rose de chine, l’hibiscus est un arbuste tropical originaire des pays du Sud. Ses fleurs roses contiennent notamment de la gossypétine, composé organique de la famille des flavonols, qui intervient au niveau de l’équilibre microbien.

Cannelle de Chine :

Longtemps utilisée par les Egyptiens comme produit d’embaumement, la cannelle de ceylan est originaire de la côte occidentale de l’Inde et du Sri Lanka. Cet arbre aux petites fleurs blanches d’une dizaine de mètres de haut, est utilisé pour son écorce et ses feuilles riches en huile essentielle, en amidon ainsi qu’en tanins. Ses principes actifs interviennent notamment au niveau des voies digestives et urinaires.

Sarriette des montagnes :

La sarriette, sous-arbrisseau originaire des Balkans, était utilisée dans la Grèce Antique pour ses propriétés aphrodisiaques et entrait dans la préparation des philtres d’amour. Avec le temps c’est son huile essentielle qui a bâti sa réputation : elle intervient notamment au niveau de la sphère immunitaire et en particulier uro-génitale.

Citron :

Antioxydant et tonique, le citron est utilisé depuis la nuit des temps. Sa forte concentration en vitamine C lui permet de jouer un rôle au niveau des sphères urinaire et génitale.

Aulne :

L’aulne est un arbre dont l’écorce a paradoxalement la capacité de durcir dans l’eau, à tel point qu’elle a permis de construire la ville de Venise en Italie. Par ailleurs, ses bourgeons renferment des minéraux, des vitamines et des enzymes qui interviennent au niveau cellulaire et en particulier au niveau des sphères urinaires et génitales.

Bruyère d'Europe :

De son nom latin Erika signifiant briser, les Anciens disaient de la bruyère qu’elle cassait les pierres de la vessie. Expliqué de manière plus scientifique au XIXeme siècle, la bruyère, grâce aux flavonoïdes et proanthocyanidols que renferment ses sommités fleuries, intervient au niveau de la sphère urinaire.

Découvrez celle qui vous convient le mieux
Accepter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.