Previous Product Next Product
picto Nb jours

ERBAVITAL

Multvitamines & Minéraux

Gardez la pêche !

Vous n’avez plus de « jus » ? Pas de panique, on a ce qu’il vous faut. Les super héros eux-aussi ont tous une source de pouvoir ! Astérix et Obélix (oui oui ce sont un peu des supers héros quand-même !) ont la potion magique…Et pour vous alors ? Notre cocktail tonique magique…La recette : des micronutriments à gogo : minéraux et vitamines B, C, D et E !

11,90 €

30 gélules

Le saviez-vous ?

7 millions c’est le nombre de français qui prennent des vitamines chaque année

40% de la population française ne respecte pas les conseils d’équilibre alimentaire

15,4€ est le montant qui part dans la consommation de vitamines en France chaque seconde

En savoir plus
Indicateurs infos Extraits secs bio microencapsulés :

Ils sont le résultat de l'évaporation, jusqu'à une consistance sèche, d'une solution obtenue en traitant tout ou partie de la plante solide par un solvant (eau le plus souvent).

Huiles essentielles bio microencapsulées :

Elles sont chacune obtenues par distillation et entraînement à la vapeur des molécules aromatiques de la plante. La vapeur d'eau chargée en composés aromatiques est ensuite condensée par refroidissement. L'essencier recueille 2 éléments non miscibles : l'huile essentielle et l'eau de distillation (ou hydrolat). Les huiles essentielles obtenues sont ensuite microencapsulées ensemble dans des microsphères pour pouvoir être assemblées avec les extraits secs et les macérâts de bourgeons au sein d'un même gélule.

Macérâts-mères de bourgeons bio microencapsulés :

Ils sont obtenus par macération dans un mélange de différents solvants (eau, glycérine et alcool) pendant plusieurs semaines afin de pouvoir extraire tous les types d’actifs. S'ensuit ensuite un pressage et une filtration afin de récupérer une substance hautement concentrée.

Ces 3 familles sont ensuite microencapsulées séparément dans des microsphères afin de pouvoir être assemblées ensemble au sein d'une même gélule.

Pour 2 gélules soit 710 mg

Vitamines113 mg/j de vitamines d'origine végétale bio

Mineraux10 mg/j minéraux d'origine végétale bio

prise

A avaler avec un grand verre d’eau

pression 1 à 2 gélules par jour

Ingrédients (pour 2 gélules soit 710 mg) : 625 mg de mélange de vitamines et minéraux d’origine végétale bio : extrait sec de feuille de basilic sacré bio (Ocimum Sanctum) 10/1 titré en vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B9, C, E, magnésium, zinc, manganèse, potassium, sélénium et calcium, extrait sec de fruit d’amla bio (Emblica officinalis) 50/1 titré en vitamines B5, B6, B9, C, E, zinc, manganèse et potassium, extrait sec de fruit de goyavier bio (Psidium guajava) 10/1 titré en vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B9, C, E, magnésium, zinc, manganèse, potassium, sélénium et calcium, extrait sec de fruit de citron bio (Citrus limon) 35/1 titré en vitamines B5, B6, B9, E et cuivre ; 60 mg de poudre de champignons bio titrée en vitamine D (Agaricus bisporus) ; antiagglomérant : poudre de talc ; gélule : hypromellose. 

Ne pas dépasser la dose journalière recommandée. Tenir hors de portée des jeunes enfants. Ce complément alimentaire ne se substitue pas une alimentation variée et équilibrée ni à un mode de vie sain. Les personnes sous contrôle médical doivent demander conseil à leur pharmacien ou à leur médecin. Ne convient pas aux personnes allergiques à l’un des constituants.

Vous aimerez aussi
[ Immunité ]
+
ÉCHINACÉE
14,90 €
[ Immunité ]
+
PÉPINS DE PAMPLEMOUSSE
14,90 €
[ Immunité ]
+
ERBASTIM
15,90 €
Zoom sur

Vitamine B1 :

Découverte en 1910, la vitamine B1 fait partie de la famille des vitamines hydrosolubles, c’est-à-dire solubles dans l’eau. Aussi appelée thiamine, elle est transformée dans le foie en pyrophosphate de thiamine, sa forme active. Elle intervient au niveau des mécanismes de production d'énergie mais aussi dans celui des acides aminés. C'est également une vitamine importante pour le système nerveux, les facultés mémorielles et intellectuelles. 

Vitamine B2 :

De son nom scientifique riboflavine, la vitamine B2 n’est pas stockée dans l’organisme. Elle a été isolée en 1932 par deux chercheurs et synthétisée en 1935. Depuis, elle a été longuement étudiée, ce qui a permis de mettre en lumière tous les bienfaits qu’elle a pour le bon fonctionnement du métabolisme. Elle intervient notamment dans la libération de l’énergie contenue dans les nutriments issus de l’alimentation. 

Vitamine B3 :

La vitamine B3 est fabriquée à partir de tryptophane, un acide aminé essentiel à l’organisme qui est principalement contenu dans la volaille, les œufs et le lait. Elle est composée de niacine (acide nicotinique) et de niacinamide. C’est un chimiste allemand qui l’isole en 1867, à partir de la nicotine du tabac. Son importance nutritionnelle n’est découverte qu’à partir de 1945. En effet, la niacine est partie prenante de plus de 200 réactions enzymatiques. Elle est à l’origine de nombreuses fonctions notamment au niveau de la production d’énergie.

Vitamine B5 :

Surnommée la vitamine antistress, la vitamine B5 fait partie des vitamines du complexe du Groupe B. Contrairement à ses paires, elle est partout dans l’organisme d’où son nom scientifique « acide pantothénique » du grec « pantos » qui signifie « partout ». Une fois dans l’organisme, elle se transforme en coenzyme A et contribue notamment à la production d’énergie dans les cellules. On la trouve principalement dans les champignons crus, le jaune d’œuf et le poulet.

Vitamine B6 :

Lorsque l’on parle d’apport en énergie, on parle souvent de la vitamine B6, la plus connue du grand public. Son action est étroitement liée à celle du magnésium, c’est la raison pour laquelle elle intervient au niveau des mécanismes liés au stress et à la fatigue. 

Vitamine B9 :

Plus connue sous son nom scientifique acide folique, la vitamine B9 participe au fonctionnement du système nerveux et à la création de certains neuromédiateurs. Notre alimentation est souvent déficitaire en B9. Chez de nombreuses femmes, les besoins pendant la grossesse dépassent les quantités fournies par l’alimentation et une supplémentation est souvent nécessaire.

Vitamine C :

Aristote est l’un des premiers à avoir mis des mots sur les symptômes d’une carence en vitamine C. En revanche, ce n’est qu’en 1928 qu’Albert Szent-Gyorgyi isole la vitamine C et la synthétise à des fins commerciales. Son étude a mis en évidence le fait que l’organisme humain ne peut la fabriquer. C’est donc dans l’alimentation, principalement les fruits et les légumes tels que les oranges, les citrons ou les brocolis, que l’homme peut la trouver. Son apport est essentiel puisqu’elle participe à la réduction de la fatigue.  

Vitamine D :

Peu présente dans l'alimentation, la vitamine D est surtout fabriquée par la peau, grâce aux rayons du soleil, d’où son nom de « vitamine du soleil ». Sa synthèse cutanée diminuant avec l'âge, il est important d’éviter les carences. 80% des français ont une carence en vitamine D. Or elle est indispensable au fonctionnement de l’organisme puisqu’elle aide notamment l’absorption du phosphore et du calcium et intervient au niveau du système immunitaire.

Vitamine E :

C’est en Californie, dans les années 20, que la vitamine E est découverte. Aussi appelée tocophérol, elle fait partie des vitamines liposolubles, c’est-à-dire solubles dans les graisses. Les chercheurs mettent d’abord en avant ses qualités antioxydantes. En effet, intervient dans le mécanisme des radicaux libres en protégeant la membrane des cellules de l’organisme. Chez les sportifs, la production de radicaux libres étant très importante, l’apport en vitamine E doit l’être tout autant. Une alimentation riche en graines et en huiles végétales évite toute carence.

Zinc :

Parmi les éléments du tableau périodique, se trouve le zinc ; oligo-élément antioxydant, il est principalement localisé dans les muscles et dans les os. Il joue un rôle important dans le métabolisme des graisses et des protéines. Par ailleurs, il intervient au niveau des fonctions neurologiques, et notamment l’humeur ainsi que des défenses immunitaires. Les cures de zinc sont très fréquentes puisque l’organisme n’ingère qu’environ 30% du zinc présent dans les aliments, l’huitre étant celui qui en contient le plus. 

Potassium :

Le chimiste anglais Sir Humphry Davy isole le potassium en 1807. Cet ion est naturellement présent dans l’organisme, notamment dans les cellules et dans le sang. Il intervient notamment dans le maintien de l’équilibre hydrique, de la pression sanguine, il assure la transmission de l’influx nerveux et la contraction musculaire. Il se trouve principalement dans le café en poudre, les graines de cumin ainsi que le curry.

Calcium :

Le calcium est un métal alcalino-terreux de couleur grise/blanche et qui ne se trouve jamais à l’état de corps pur dans la nature. 5èmeélément le plus abondant de la croûte terrestre, il est indispensable pour la matière organique et le métabolisme osseux : formation des dents, des os et des coquilles. Il intervient également dans la physiologie cellulaire. Il est apporté à l’organisme par l’alimentation, notamment par les produits laitiers ou par les légumes. Seulement 25% du calcium ingéré est absorbé par la sphère intestinale.

Magnésium :

Le magnésium est un oligo-élément essentiel qui intervient dans de nombreuses fonctions de l’organisme. Il contribue notamment, associé à la vitamine B6, à réduire la fatigue, à un métabolisme énergétique normal, à une fonction musculaire normale, au fonctionnement normal du système nerveux, ainsi qu’à des fonctions psychologiques normales. Ainsi, il est recommandé de manger un carreau de chocolat par jour pour sa teneur en magnésium pour un effet « anti-stress naturel ».

Manganèse :

Le manganèse est un oligo-élément indispensable à l’organisme. Il intervient dans de nombreuses réactions enzymatiques (notamment dans la production d’énergie, le métabolisme des glucides etc.). Le corps humain contient environ 15 mg de manganèse (Mn) répartis dans le foie, les reins et les os. On en trouve dans les légumes verts, les céréales, ou encore les légumes secs.

Sélénium :

Découvert en 1817, le sélénium est un oligo-élément antioxydant qui se trouve dans l’écorce des végétaux. Le corps humain étant incapable de le fabriquer, il ne peut que l’ingérer au travers d’une alimentation qui en contient (noix, huitres, thon…). En duo avec la vitamine E, le sélénium a un rôle très important dans de nombreuses fonctions de l’oganisme. Stocké principalement dans les muscles, il intervient au niveau du fonctionnement musculaire.

Cuivre :

Le cuivre est un oligo-élément important pour l’organisme. Il a joué un rôle des plus importants dans le développement des civilisations. II a trouvé son origine dans plusieurs sites, et notamment à Chypre, qui lui a donné son nom : Aes Cyprium. Néanmoins, il est difficilement assimilé par l’organisme ; seuls 30% du cuivre ingéré sont absorbés par l’intestin et transportés par le sang. Pour un système immunitaire optimal et une action sur la fatigue, les aliments tels que les crustacés, le chocolat ou les légumes secs, qui en contiennent, sont donc à favoriser.

Découvrez celle qui vous convient le mieux
Accepter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.